Équipe

Georges Banu (président)

Georges Banu Georges Banu est l’auteur d’un nombre important d’ouvrages consacrés aux grandes figures de la scène contemporaine, de Brook à Warlikowski, ainsi qu’aux rapports du théâtre et de la peinture. Son dernier ouvrage Miniatures théoriques (Actes Sud) décline certaines «mythologies» du travail théâtral actuel et dans l’anthologie Shakespeare, le monde est une scène (Gallimard), il réunit les métaphores et les rapprochements du théâtre et de la vie qui fourmillent d’Hamlet à la Tempête. Georges Banu, professeur émérite, enseigne à la Sorbonne Nouvelle, dirige la série le Temps du théâtre aux éditions Actes Sud et assure la co-rédaction en chef de la revue Alternatives théâtrales.

Ariane Mnouchkine (vice-présidente)

Ariane Mnouchkine En 1964, Ariane Mnouchkine, avec un groupe d’amis, fonde le Théâtre du Soleil, qui occupe depuis lors une place très particulière dans le paysage théâtral français et international.
C’est sous son impulsion que sera créée ARTA en 1989 en association avec tous les théâtres de la Cartoucherie.

Lucia Bensasson (directrice artistique)

Actrice depuis 1967, sous la direction d’Ariane Mnouchkine de 1968 à 1983 au Théâtre du Soleil, puis à Paris, en province et à l’étranger sous la direction entre autres de Bernard Sobel, Michelle Marquais, Bruno Boëglin, Jean-Louis Thamin, Declan Donnellan… Elle participe à de nombreux tournages de cinéma et de télévision sous la direction d’Ariane Mnouchkine, Charles Belmont, Michèle Rosier, André Michel, Rainer Erler, Jacques Malaterre, Gilles Béhat, Jean-Marc Seban… ainsi qu’à de nombreuses post-synchro. Elle participe à de nombreuses lectures, régulièrement. Depuis 2017, dans le cadre Sciences et Arts, elle participe avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud (astrophysicien) à des conférences-spectacles : Les silences du Cosmos et Le premier matin du monde

Direction de stages

Elle dirige de nombreux stages : Théâtre du Campagnol, Ecole Joséphine B au Théâtre du Ranelagh – Mise en scène de La dispute de Marivaux – Théâtre du Ranelagh, Atelier Théâtral de Beauvais, Atelier sur le jeu masqué en Chine à l’Institut de théâtre parlé de Pékin (équivalent de notre Conservatoire d’Art Dramatique.), Conservatoire National de région de Bordeaux : atelier sur Arlequin serviteur de deux maîtres de Goldoni, Teatro Guirigai de Madrid : stage sur le jeu masqué en collaboration avec Erhart Stiefel.
Atelier sur le jeu masqué (Marseille), Embarcadère de Besançon, Le Théâtre de Cherbourg, Université de Picardie, département des Arts du spectacle : Jeu de l’acteur. Conservatoire National de région de Bordeaux : atelier sur le jeu amoureux dans Shakespeare. ARTA atelier régulier sur le jeu masqué et depuis 2010 elle reçoit régulièrement les classes de Kâgne et d’Hypokâgne des lycées Lakanal et Blomet pour des journées sur l’espace théâtral dans le jeu masqué.
En septembre 2019, elle dirige un stage à The Central Academy Teater of Beijing (Chine)

Colloques

Participe à de nombreux colloques aussi bien France qu’à l’étranger :
Chine, France : Académie Expérimentale des Théâtres, Maison du Conte, Colloque Meyerhold, Journées sur la formation organisées par UQÀM (Université du Québec), Russie (Olympiades).

Direction artistique

En 1989, elle fonde avec Claire Duhamel, ARTA, Association de Recherche des Traditions de l’Acteur, avec les cinq théâtres de la Cartoucherie sous l’impulsion d’Ariane Mnouchkine. ARTA présidée par Paul-Louis Mignon de 1989 à 2006, puis par Louis Joinet, de 2007 à 2017 et actuellemnt par Georges Banu.
Depuis septembre 1999, elle partage la direction avec Jean-François Dusigne.

Jean-François Dusigne (directeur artistique)

Diplômes

  • Sophrologue et Relaxologue, délivré par l’Académie de psychothérapie et de sophrologie caycédienne de Paris, 06/2002
  • Diplôme de spécialisation «Relaxation et anxiété – Gérer le trac», 06/2003.
  • Habilitation à diriger des recherches, Acteurs et maîtres d'art. Jury : Picon-Vallin B., Lieber G., Montpellier III, président ; Banu G., Paris III ; Avron D., UPJV Amiens ; Schaffner A., UPJV Amiens. 4/12/2000.
  • Docteur de l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), Etudes théâtrales.
    Thèse : Le destin de la notion de Théâtre d’Art au XXème siècle, jury : Jean-Pierre Sarrazac JP., président, Banu G., dir., Abirached R.,Lieber G. Mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité. 6/06/1995. Thèse publiée : Le Théâtre d’Art, aventure européenne du XXème siècle, ed.Théâtrales, 1997.
  • Ecole internationale de mime, mouvement, théâtre Jacques Lecoq, 1981.

Titres et distinctions

  • Chevalier de l’ordre des arts et des lettres, 06/2014.
  • Titre de Cassal Speaker, University of London School and advanced Study, 1999.
  • Prix Poncetton de la Société des Gens de Lettres, 1997.

Professeur en arts du spectacle, théâtre, ethnoscénologie à l’université Paris 8

  • Depuis 2009 : professeur à l'Université Paris 8, UFR Arts.
  • 2003 : Professeur, Université Picardie Jules Verne.
  • 1996 : Maître de conférences, directeur. du Départ. Arts de la scène et de l’écran, Université Picardie Jules Verne. Il y a développé une filière complète, autour des passages entre scènes et écrans, pratiques et formations croisées.

Codirecteur artistique

  • Depuis 1999, codirecteur artistique de l’Association de Recherche des Traditions de l’Acteur, ARTA.

Acteur, metteur en scène

Acteur dans Bhopal Blue de Zeno Bianu, spectacle chorégraphique et musical de la Cie Brigitte Chataigner créé en 2015 à Rennes, programmé au Théâtre du Soleil nov/dec. 2016. Tournée en 2019.

  • Parmi ses créations personnelles : Sodome ma douce de Laurent Gaudé, 2017. Managua 78 d’après Koltès (seul en scène), 2016, Médée Kali, de Laurent Gaudé, Théâtre du Soleil, 2008, Le Jeu de Robin et de Marion d’Adam de la Halle (spectacle musical issu d’une résidence à la Fondation Royaumont, 2002-2003, Les armes de la nuit, d’après Vercors (seul en scène)…

En France et à l’étranger, il dirige

  • Creusets d’expérimentation avec performances croisant théâtre, danse et musique, et passerelles entre traditions scéniques européennes, russes, indiennes, japonaises, chinoises, nord et sud-américaines...
  • Ateliers et stages (Vers un acteur créateur, le souffle de la parole, les impulsions du texte ; écritures et mises en jeu...)
  • 2005-2008 : dramaturge auprès de Guy Freixe, Théâtre du Frêne.
  • 2004-2008 : Conférences au Département. de recherche et de formation à la mise en scène, ENSATT, dirigé par Anatoli Vassiliev.
  • 2001-2003 : ses recherches sur les modalités de préparation et d’entraînement de l’acteur l’ont conduit à se former en relaxologie et sophrologie caycédienne, avec spécialisation « relaxation et anxiété- Gérer le trac. »
  • Travaille avec des metteurs en scène tels Hans Peter Cloos, Paul Golub, Farid Paya.
  • 1990-1999. Assidu du Studio classique de Christian Rist. Stages avec Andréas Voutsinas, Daniel Mesguich, et les pédagogues russes du GITIS : Natalia Zvereva, Irina Promptova, Nikolaï Karpov.
  • De 1983 à 1990 : Membre du Théâtre du Soleil, dir. Ariane Mnouchkine. Après la trilogie des Shakespeare, Richard II, La Nuit des Rois et Henri IV, rôles de Hou Youn dans L’histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, et de Mohamed Ali Jinnah dans L’Indiade ou l’Inde de leurs rêves de Hélène Cixous. Tournées mondiales.
  • 1979-1981 : Formation à l’Ecole internationale de Mime, Mouvement, Théâtre de Jacques Lecoq, Paris.
  • 1977-81 : Formation auprès d’Isaac Alvarez, puis de Jacques Lecoq à l’École internationale de Mime, mouvement, théâtre, Paris (1979-81).
  • 1976 : Premier spectacle professionnel : Les Loups de Catherine Dasté, Cie Claude-Pierre Chavanon, Lyon. Parallèlement, est co-fondateur du premier café-théâtre lyonnais : La Cie de la Centpote.

Activité pédagogique

Il enseigne en licence, master et doctorat, au sein du parcours « Scènes du monde, histoire et création ». Il se fonde sur une approche transculturelle et plurielle du théâtre, au croisement des études esthétiques, historiques, littéraires, mais aussi anthropologiques et socio-économiques. Création théâtrales et performatives, recherches-créations sont ainsi abordées au prisme des enjeux des bouleversements mondiaux de la culture. Interdisciplinaire et transculturel, ses enseignements visent à produire des connaissances et des compétences dans le champ des études théâtrales et transartistiques, à rendre compte du travail créatif, à comprendre et s’insérer dans le monde esthétique et socio-économique des arts en intégrant les enjeux contemporains mondiaux. Sa pédagogie vise au développement des compétences suivantes :

  • connaître les pratiques spectaculaires, performatives et artistiques occidentales et extra-occidentales, analyser leurs relations transculturelles et transdisciplinaires ;
  • contextualiser œuvres, modes créatifs et parcours artistiques en les interrogeant dans leur dimension historique, esthétique, socio-économique ou ethnoscénologique ;
  • appréhender une approche de réflexion, de création et de conception de projet collaborative.

En acquérant plus spécifiquement les capacités :

  • d’établir la mise en relation dynamique et interactive entre exercice critique, pensée théorique et pratique de création ;
  • d’interroger par la réflexion théorique et l’expérimentation les enjeux esthétiques et poétiques du spectacle vivant, en relation avec les mutations du champ artistique ;
  • de penser les méthodes d’investigation, cerner les protocoles nécessaires à l’expérience de terrain, considérer et questionner sa propre expérience vécue pour analyser les comportements spectaculaires et pratiques performatives dans une perspective anthropologique ;
  • de maîtriser les pratiques pédagogiques du spectacle vivant.

Diffusion, rayonnement, activités internationales

  • Le partenariat qu’il a contribué à établir entre ARTA et Paris 8 favorise le développement d’échanges et de projets internationaux, les missions, et les collaborations avec les écoles d’art et Universités étrangères, notamment :
  • Depuis décembre 2018, convention avec Hilaj Film Making and Cinematic Research School à Téhéran. Et ouverture en septembre 2019 de l’Ecole de l’Acteur Créateur.
  • Collaboration avec l’Institut International du Théâtre, France.
  • Echanges avec l’USP de Sao Paulo au Brésil ; en Colombie, avec les universités nationales de Bogota et de Medellin.
  • Réseau international d’études sur la présence, coord. France ; coord. Brésil : Gilberto I, Université Federal do Rio Grande do sul, 2014
  • Concepteur et coord. (avec Picon-Vallin B.) du Centre International de Recherches sur la Formation en Arts de la Scène, en partenariat avec ECUM, le Centre de recherche transdisciplinaire Performing Arts - NACE, de l’UFMG, et l'Association brésilienne de recherche et des études supérieures en Arts de la scène – ABRACE, Belo Horizonte, Brésil, ouvert en 2009.
  • Membre actif de la Société Française d’Ethnoscénologie.
  • Membre des comités de rédaction de L’Ethnographie, et de Repertório teatro & dança.

Responsabilités pédagogiques et scientifiques

  • Coresponsable des Masters, Département Théâtre, UFR ARTS, responsable du parcours Scènes du monde, histoire et création.
  • Responsable de l’axe Ethnoscénologie de l’EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques.
  • Coordonnateur du thème D Création, pratiques, public de l’Axe 1 Industries culturelles et arts à la Maison des sciences de l’Homme Paris nord UMS 2553.
  • Porteur du projet Labex ARTS H2H les processus de direction d’acteur, de transmission et d’échange, en partenariat entre l’Université Paris 8, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris et ARTA, entre 2012 et 2015. Le projet se poursuit, notamment au sein d’ARTA.
  • Depuis oct. 2016, associé au projet (Labex Arts H2H / avec label MSH Paris Nord, 2016-18) porté par Gilles Remillet (EA4414 HAR (Histoire des arts et des représentations, Quellec Alain (PR, Université Montpellier I) : Consultation médicale virtuelle : un jeu de rôle sérieux. Expérimentations numériques et enjeux sociaux à propos d’un serious game pour une simulation pédagogique de l’entretien clinique médical. (Scénarisation d’entretiens médicaux et réalisations de séquences jouées par des acteurs.)
  • Il dirige un atelier de recherche-création Oralités, écritures et mises en jeu. Vers une dramaturgie plurielle, entre écritures créatives et écritures de corps. Son protocole vise à combiner les principes de l’atelier d’écriture créative, de la conception dramaturgique et de la mise en jeu.
  • Avec [Duccio Bellugi Vannuccini](), il a organisé à l’Université Paris 8 les rencontres du 30 et 31 janvier 2018, « Récits et mises en jeu des histoires vécues », puis les Rencontres internationales accueillies au Théâtre du Soleil, du 17 au 23 septembre 2018.

Parmi ses publications 

  1. La direction d’acteurs peut-elle s’apprendre ? Solitaires Intempestifs, 2015, 448 pages. Publié avec le soutien de l’ANR (programme Investissement d’avenir ANR-10-LABX-80-01) et le concours de l’Université Paris 8.
  2. Les passeurs d’expérience, ARTA, école internationale de l’acteur , Editions Théâtrales, 2013, 254 pages.
  3. L’Acteur naissant. La passion du jeu , Paris, Editions Théâtrales, 2008, 198 pages.
  4. Le Théâtre du Soleil, des traditions orientales à la modernité occidentale , commande de la DESCO, Ministère de la Jeunesse, de l’Education et de la Recherche, Sceren, CNDP, 2005.
  5. Le Théâtre d’Art, aventure européenne du XXème siècle , Paris, Editions Théâtrales, préface de Georges Banu. 368p., 150 photographies ou illustrations dans le texte et pleine page. Prix Poncetton de la Société des Gens de Lettres, et Du théâtre d’art à l’art du théâtre, anthologie des textes-fondateurs, Paris, Editions Théâtrales, 1997, 94 p.

Louis Joinet (ancien président)

Louis Joinet Louis Joinet, président d’ARTA jusqu’en 2017, est un juriste français né à Nevers en 1934, expert indépendant auprès du Comité des droits de l’homme de l’ONU. Il a fondé le Syndicat de la magistrature en 1968. Il fut le premier directeur juridique de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, après le vote de la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés du 6 janvier 1978. Il est conseiller des Premiers ministres de François Mitterrand entre 1981 et 1993. Il a été l’auteur, en 1997, des principes contre l’impunité du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, aussi appelés les «principes Joinet». Il a publié ses mémoires en 2013.

Claire Duhamel (ancienne directrice administrative)

Claire Duhamel Claire Duhamel reste présente dans nos pensées, et la vie de cette maison lui doit beaucoup. Elle en a en effet posé les jalons en dirigeant ARTA avec Lucia Bensasson de 1989 à 1999. D’abord actrice, Claire a tourné dans les films d’Yves Ciampi, Alain Resnais, François Truffaut. En 1997, elle aura fait un bref retour au cinéma en tournant avec Mathieu Amalric. Parallèlement, elle a joué au théâtre sous la direction de metteurs en scène tels qu’Antoine Bourseiller et Jean-Louis Barrault. Appréciant ses qualités et sa force de caractère, Jean-Louis Barrault lui proposa de devenir administratrice du Théâtre des Nations en 1971 puis de la Compagnie Renaud-Barrault de 1972 à 1982. claire110Elle a ensuite accepté le poste délicat d’attachée culturelle à Santiago du Chili, sous la dictature de Pinochet. Elle s’y est employée à aider les artistes, tel Andres Perez Araya qui, bénéficiant d’une bourse pour venir en France, a rejoint en 1983 le Théâtre du Soleil. Après son retour en France en 1986, Claire a effectué quelques missions au Festival des Francophonies, au Festival d’Automne, puis avec les «Amis du Théâtre du Soleil». Elle a notamment mené l’opération «billets-mécènes» conçue pour subvenir au déficit de la compagnie avant la première de L’Indiade. Avec l’Association Française d’Action Artistique, elle fut aussi coordinatrice de «1789 Théâtre scolaire», un concours organisé pour célébrer le Bicentenaire de la Révolution Française.Claire a su mettre à profit ses relations et son expérience d’administratrice pour donner au développement d’ARTA l’assise nécessaire à son rayonnement.

Paul Louis Mignon (ancien président)

Paul Louis Mignon Paul-Louis Mignon, Président d’ARTA de 1989 à 2006 où il confiera sa succession à Louis Joinet. Président d’honneur jusqu’à sa mort en novembre 2013, Paul Louis Mignon a été un éveilleur et un veilleur. Son soutien avisé aura fortement contribué à la fondation d’ARTA. A la fois témoin assidu et conteur passionné de toute une lignée de la vie théâtrale française, Paul-Louis fut l’un des artisans les plus actifs de l’Institut international du théâtre et du Théâtre des Nations entre 1954 et 1972, où il s’est soucié de diffuser la connaissance et d’initier le grand public à la découverte des théâtres du monde.

Malgré les différences de style, les codes spécifiques à chacun, on retrouve dans tous ces arts traditionnels, le travail sur la maîtrise du corps et de la voix, sur le rythme, sur la concentration, travail indispensable avant toute tentative d’expression. Ces techniques obligent l’acteur à un entraînement si précis qu’il est tout de suite confronté à ses faiblesses : manque de souplesse physique et psychique, difficulté à dissocier les mouvements, manque de rythme dans le corps et la parole. La première difficulté pour les acteurs occidentaux est le manque de souplesse physique et surtout «mentale».
Les acteurs arrivent pleins d’illusions, sûrs d’avoir déjà les qualités requises. Après cette phase de désillusion ils comprennent quelle est la lutte à engager, ils acceptent leurs limites et c’est là que le vrai travail commence… Paul-Louis Mignon, l’Esprit d’ARTA