« Déesse et Femme »

Master class de bharatanatyam avec Vidhya Subramanian

Du 11 au 15 avril 2022 à Arta

C’est sous la forme bienveillante de Parvati que la Shakti est adorée comme épouse de Shiva mais cet aspect ne suffit pas à rendre compte des multiples aspects de la déesse. Comme lui, elle assume de multiples formes. Aux cotés apaisés et bienveillants du dieu correspondent les aspects de Sati, Parvati, Uma… Aux aspects courroucés de Shiva correspondent ceux de Durga, Kali. Aux mille et huit noms de Shiva correspondent les mille et huit noms de la déesse. Personnification de l’Absolu, c’est elle qui crée, détruit et préserve les mondes. Les trois formes principales de la déesse : Parvati, Durga et Kali sont parallèles aux trois formes de la Trimurti et assument les trois fonctions du divin habituellement remplies par les dieux Brahma, Vishnu et Shiva. Rajarajeshwari, celle qui règne sur le roi des rois, est un aspect de Lalita, incarnation de la beauté et de la grâce. Les dieux Brahma, Vishnu, Shiva et Skanda sont les pieds de son trône, elle est assise sur le corps de son époux Kameshwara (Shiva). Les déesses Saraswati et Lakshmi l’éventent. Elle est la personnification de la déesse suprême. Devî Upanishad VIII, 26

Shri Rajarajeshwari ashtakam est un poème de huit strophes composé par Shankaracharya (philosophe et maître spirituel du VIIIème siècle) à la gloire de la déesse. Vidhya a chorégraphié cette pièce sous la forme d’un Tillana (danse joyeuse et rythmée) sur une musique de Raj Kumar Bharati. Cette chorégraphie montre les différents aspects de la déesse : grâce, puissance, énergie et compassion.

« Era ra ra » est un javali (pièce narrative courte) où la nayika (héroine) exprime simplement son désir pour l’homme qu’elle tente de séduire. Le sentiment amoureux : sringara, peut être exprimé avec d’infinies nuances selon les situations vécues par l’héroïne dans l’union ou la séparation : joie, espérance, dépit, jalousie, chagrin… Ici, l’héroïne est confiante et très sûre d’elle ! Vidhya propose cette pièce pour permettr aux stagiaires de travailler et développer leur confiance en eux et chasser une certaine forme d’inhibition, souvent reflet de l’ego.